Logo Coupe du monde de la patisserie Lyon 2015 SIRHA SPIRIT

FINALE 
| Publié le 19 avril 2017
INTERVIEW DES VAINQUEURS : 3ÈME SUISSE
Finale

Comment vous êtes-vous préparé pour le concours ?

Equipe Suisse : Nous avons tout d’abords commencé à rechercher des sponsors à partir de Février 2016, puis nous avons trouvé notre local d’entrainement, et ensuite trouvé notre thème.
Nous avons commencé les essais et les dégustations à partir du mois d’avril.
En Mai, nous nous sommes entrainés sur les pièces artistiques, et nous avons par la suite organisé un repas afin de lever des fonds.
C’est à partir du mois d’Août, que nous avons consacré 100% de notre temps sur les entrainements. Nous avons tous les trois quitté notre emploi pour nous consacrer uniquement à la compétition, et nous avons réalisé au total 9 concours blancs.

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi avoir choisi le thème « Le monde de Dracula » ?

Equipe Suisse : Le monde de Dracula est un thème complètement décalé, mais il garde son sens avec son côté glamour, sexy et addictif.
Notre but était de sortir un peu de la routine tout en travaillant sur un thème qui n’avait pas été vu auparavant.
Que cela plaise ou non, pour nous c’était un parti pris, mais tout en gardant l’élégance et la dynamique de la pâtisserie moderne.
Apporter du gourmand dans le sanglant, de l’élégance dans l’horreur, et véhiculer de l’’émotion dans l’indifférence.

Qu'est ce qui a été le plus difficile pour vous lors du concours ? 

Equipe Suisse : Comme c’était notre première coupe du monde de la pâtisserie, les débuts étaient un petit peu difficile, mais nous étions assez entrainés pour pouvoir surmonter les problèmes et les imprévus du concours.
Mais avec un bon esprit d’équipe nous avons réussi à plutôt bien nous en sortir.
La principale difficulté a été l’adaptation aux machines avec lesquelles nous n’avions jamais travaillé, les changements de température sur la zone concours et les chocs thermiques, mais aussi la pression du public qui comptaient sur nous et que nous ne pouvions pas décevoir.

 Quelle épreuve vous a posé le plus de difficulté ?

 Equipe Suisse : L’épreuve la plus difficile était la réalisation des pièces artistiques car nous n’avions pas le droit à l’erreur. Une pièce cassée à la fin du concours est très difficile à rattraper.

Cette année marque la 15ème édition de la Coupe du Monde de la Pâtisserie. Quelle est votre vision du concours ? Qu’a-t-il apporté à la pâtisserie depuis sa création ?

Equipe Suisse : Il s’agit pour nous du plus important et prestigieux concours dans le domaine de la pâtisserie, reconnu et défié mondialement.
Ce concours implique innovation et un dépassement de soi ; nous remet sans cesse en questions, nous permettant une évolution professionnelle et humaine plus rapide.
Et grâce à ce concours, nous découvrons chaque année de nouvelles techniques !

Vous avez remporté la médaille de bronze, une première pour l’équipe Suisse ! Comment avez-vous vécu cette 3ème place sur le podium ?

Equipe Suisse : Nous en sommes très fiers, pour nous c’est un peu comme une victoire. Ce fût une expérience inoubliable. Nous avons dû redoubler d’efforts afin de nous entourer et des trouver des sponsors mais nous avons travaillé très durs afin d’en arriver là. Nous serions ravis et encore plus fiers de garder cette inertie au sein du club afin d’aller de l’avant.

Maintenant que la compétition est terminée, et avec ce titre en poche, qu'avez-vous prévu pour la suite ?

Equipe Suisse : Nous aimerions nous occuper des prochaines équipes, pour qu’elles puissent bénéficier de notre expérience, et ainsi les entrainer pour que notre pays évolue dans la même dynamique. Et certain membre de l’équipe souhaiterait ouvrir leur boutique.

Enfin, pouvez-vous résumer votre aventure au Sirha 2017 en trois mots ?

Equipe Suisse : Rencontre, Humilité, Bonheur

 

Nous suivre